vendredi 12 septembre 2014

Pravda, 7 janvier 1986...

Cela veut dire "Vérité" en russe. (Ne rigolez pas !) Wink



Comme c'est gentil !

Ce matin, dès le réveil, j’ai encore reçu sur ma page Facebook une jolie invitation d’EDF pour aller visiter avec ma famille l’une de ses jolies centrales !

Comment résister a une pareille invitation, lorsque l’on est né en France et que depuis la plus tendre enfance l’on nous vante les vertus vraiment miraculeuses du nucléaire, cette "énergie d’avenir" ?
(Facile, il suffit de s'informer un peu. C'est comme cela que j'ai fini par plaquer EDF, pour acheter de l'électricité propre chez Enercoop.)



Energie d'avenir !?

Mais pour la France seulement, car comme l'avoue EDF dans ses documents, le nucléaire ne représente que 5.7% de la production d'énergie mondiale et ne dispose de réserves d'uranium que pour 100 ans (encore que des mauvaises langues disent que l'uranium a déjà atteint son pic de production). Ma compagne à qui je faisais part de cette courtoise invitation m’a raconté que lorsqu’elle était petite, en Normandie, EDF venait dans les écoles apporter sa bonne parole nucléaire aux chérubins. Me souvenant alors que je vivais dans le merveilleux pays du Nucléaire, j’ai eu un soupir ému amer. Propaganda, ai-je murmuré…



Juste un peu de propagande

En effet il ne s’agit que d’une campagne de propagande, rien de plus, mais rien de moins. Peut-être avez-vous déjà lu sur Transitio, l’article sur ce livre trop méconnu "Propaganda" ? Non ? Alors lisez-le vite ! La lecture de cet ouvrage est tellement indispensable que son éditeur "ZONES" le donne en accès libre sur son site !
Ceux qui n’ont pas lu Propaganda, sont persuadés que la propagande n’a sévi et ne sévi encore que dans des régimes totalitaires. Des images doivent même leur venir à l’esprit, comme par exemple les belles affiches colorées de l’ex URSS ou de la Corée du Nord ?
Cliquez sur l'image ci-dessous pour en voir une belle collection.
Eh bien non, amis lecteurs et lectrices. Vous apprendrez en lisant ce livre formidable publié en 1929, que la propagande politique au XXe siècle n’est pas née dans les régimes totalitaires mais au cœur même de la démocratie libérale américaine. Goebbels, l’ignoble ministre de l’éducation et de la propagande sous le 3ème Reich, avait lu ce livre et en avait tiré grand profit.



Propagande pour propagande

Alors, propagande pour propagande, je sors spécialement pour vous de mes archives cette petite pépite. Il s’agit de la photocopie d’une traduction française d’un article publié le 7 janvier 1986 du journal la Pravda. Sachez que le titre de ce journal qui existe toujours veut dire "vérité"...



La "pépite" !

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Lisez avec la plus grande attention ce petit bijou d'exercice de style, dans l’encart "Vitrine".
"Les quatre réacteurs (chacun d’une puissance 1MKW) de la centrale nucléaire de Tchernobylsk fonctionnent à pleine puissance. Des spécialistes expérimentés et compétents y travaillent. L’engagement de chacun dans sa tâche, assure le succès collectif. Le personnel de la centrale a décidé de participer à l’émulation socialiste selon des normes supérieures : porter la production annuelle d’électricité à 29 milliards de kWh. Dès le début de l’année, le personnel a adopté un rythme de choc."



Précisions utiles

Pour mémoire, la centrale de Tchernobyl a explosé le 25 avril 1986 à 21h23h44s TULe moins que l’on puisse dire c’est que "l’émulation socialiste", ne faisait pas dans la demie mesure avec les normes supérieures.
Tchernobyl n’a bien sur pas bougé de place, mais en 1986 elle se trouvait en URSS, raison pour laquelle le gouvernement soviétique de l’époque a pu trouver pour stopper la catastrophe, 800.000 travailleurs socialistes très "émulés" et surtout prêts à mourir pour la glorieuse mère patrie.
On a appelé ces héros anonymes, qui ont sauvé toute l'Europe d'un cataclysme nucléaire, les liquidateurs.
Vous pourrez voir les visages et les noms de ces héros en cliquant sur l'image ci-dessous.



L'Ukraine ?

Ce monstre dangereux pour des siècles encore, au sommeil si fragile, est à présent la propriété de l’Ukraine, état florissant s'il en est...
L’Ukraine, vous savez bien, ce pays qui veut rejoindre notre belle Europe, terre de liberté ! Ce pays que semble faire frémir d'espoir l'industrie du nucléaire...
En attendant, je vous propose de visiter en toute sécurité la région de Tchernobyl en allant sur le site d'Elena Filatova, cette jeune femme qui sillonne la zone interdite en moto et qui expose d'impressionnants reportages photos. Commencez par celui-ci : "La ville fantôme".



Un peu d'imagination (juste un peu)

Imaginez ne serait-ce qu'un instant, la vallée de la Loire, jardin de la France, avec ses vignes et ses châteaux, frappée par une telle catastrophe, ou la vallée du Rhône ? Impossible ? Ne croyez pas cela, l'accident est prévu et les dernières nouvelles pour cet hiver sont loin d'être bonnes !



Conclusion ?

Bien sûr, vous devez trouvez l’article de la Pravda complètement suranné et la propagande de l’époque absolument ridicule.

Mais devons-nous nous réjouir aujourd'hui que la propagande d’EDF soit aussi bien faite et efficace depuis tant d’années ?

Il arrive tout de même parfois qu'ils se plantent. Regardez celle-ci : "Les énergies qui font les civilisations peuvent aussi les défaire".




Post Scriptum :

Pour les nouveaux, vous devez savoir que le nucléaire est sensé être une énergie d'avenir, depuis les années 30, comme le montre cette photos extraite d'un magazine de l'époque.
Mais c'est vrai que l'avenir c'est souvent loin...


vendredi 5 septembre 2014

Le guide Ecofrugal




Transitio vous avait déjà proposé un gros gros livre 100% écolo "L'encyclopédie Faites tout vous-même", mais celui-ci, bien que de qualité, datait un peu.


Voici donc un autre ouvrage, plus dans l'air du temps, que Transitio vous propose de télécharger. Il s'agit du Guide Ecofrugal qui présente l'avantage d'aborder l'écologie sous l'aspect de son intérêt économique.


Son auteur, Philippe Green, est ancien banquier, et comme tel, il pense que c'est plus malin en matière d'écologie, de s'adresser à notre porte-monnaie qu'à notre cœur. Il n’a peut-être pas tort…


Je vous conseille de visiter son site et pourquoi pas d’acheter son ouvrage édité sur papier recyclé. Cet ancien banquier est cependant fort généreux, puisqu’il vous propose de télécharger gratuitement la version « pdf » de son livre de 576 pages.


N’hésitez pas, téléchargez, lisez, profitez et partagez !


Partagez ! Car comme le disait le fabuliste Florian :
Je ne connais de biens que ceux que l’on partage. Cœurs dignes de sentir le prix de l’amitié, retenez cet ancien adage : "Le tout ne vaut pas la moitié." (Jean-Pierre Clarisse de Florian, l'enfant et le dattier)


Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à la page de téléchargement sur le site Ecofrugal.

Cette petite vidéo vaut ce qu'elle vaut. Elle aussi est dans l'air du temps, mais elle présente la démarche de Philippe Green (le bien nommé). Wink


Découvrez Philippe Green et le coaching écofrugal! from Ecofrugal on Vimeo.